4 causes de l’hypothyroïdie

Les causes de l’hypothyroïdie, dont les conséquences finissent par atteindre le métabolisme, sont nombreuses et variées. Découvrez dans cet article quelques-unes de ces causes. Vous pourrez alors anticiper et prévenir l’apparition de la maladie.

Défaut de fabrication d’hormones par la thyroïde

La maladie qu’est l’hypothyroïdie peut être causée par une défaillance de la glande thyroïde. Celle-ci ne fabrique plus assez d’hormones. Or, ces hormones contribuent au fonctionnement de l’organisme. La défaillance de la glande thyroïde peut être due à une maladie auto-immune appelée thyroïdite de Hashimoto. Elle engendre la destruction progressive de la thyroïde. Mais elle peut aussi être due à une carence en iode, à une ablation de la thyroïde, à une consommation abusive d’aliments goitrigènes. La maladie peut aussi se présenter après un traitement en iode radioactif.

Le stress

Le stress peut aussi causer l’hypothyroïdie. En effet, un état de stress régulier engendre l’augmentation du taux de cortisol dans notre corps. Or, cette hormone liée à l’hyperactivité peut finir par altérer le fonctionnement de la thyroïde, ainsi que des glandes surrénales. Il est donc très important d’éviter le stress chronique, c’est-à-dire les états de nervosité, d’angoisse, d’anxiété, de sensation de faiblesse et de peur, afin de prévenir l’hypothyroïdie. Pour ce faire, n’oubliez pas de prendre des pauses de temps en temps pendant les dures journées de travail. N’oubliez pas non plus de prendre du temps pour vous faire plaisir et pour vous détendre, par exemple en sortant avec des amis, en faisant du spa, en partant en famille le week-end, etc. Mais le plus important à ne pas négliger est l’activité physique qu’il faut effectuer régulièrement pour éviter le stress et donc l’hypothyroïdie. Vous pouvez tout simplement faire de la marche, du vélo, de la nage, du footing, etc. Le yoga, la méditation, le thermalisme et l’acupuncture peuvent aussi aider pour réduire le stress.

La conversion trop importante de l’hormone T4 en R-T3

La transformation de l’hormone T4 en un trop grand nombre d’hormones R-T3 peut également entrainer l’hypothyroïdie. Effectivement, plusieurs enzymes dans notre organisme permettent de convertir la T4 en T3. Or, plusieurs facteurs peuvent favoriser la transformation de la T4 en RT3. Le stress, l’âge, l’obésité, le problème de reins, le trouble du foie, le diabète, un régime hyperprotéiné, le tabac, l’alcool, certains médicaments, des carences en minéraux, en vitamines, en cortisol, etc.. Dans ce cas, un petit nombre de T4 se transforme en T3 tandis qu’une grande quantité de T4 se convertit en Rt3. Cela aura pour conséquences d’empêcher les hormones T3 de pénétrer les cellules de votre corps pour le faire fonctionner correctement. Vous souffrirez alors, inévitablement, d’une hypothyroïdie, bien que vous suiviez bien votre traitement d’hormones T4 au quotidien.

Le manque ou l’excès en iode

L’hypothyroïdie peut également être due à une carence ou l’excès en iode dans les aliments. Mais cette cause est maintenant rare, surtout dans les régions développées à cause de l’existence d’iode dans le sel utilisé en cuisine. À noter que l’iode dans les aliments favorise la production des hormones par la glande thyroïde. De ce fait, une nourriture sans iode peut engendrer une hypothyroïdie.

Par ailleurs, certains aliments goitrigènes peuvent nuire à la fixation de l’iode dans la glande thyroïde et engendrer l’hypothyroïdie. C’est notamment le cas des légumes de la famille des choux, du soja, du manioc cuit, des patates douces, de l’arachide, etc. Enfin, l’exposition à la radioactivité peut également entrainer l’hypothyroïdie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked