Ce que vous devez savoir avant de louer un bureau

Le marché de la location de bureau se porte bien en France. Pour effectuer une location, vous devez étudier quelques points importants pour éviter les mauvaises surprises.

Choisir le bon bail

Pour finaliser la location de bureau, vous devez signer un bail parmi les 3 types de baux suivants :
– Bail mixte : si vous faites de votre domicile un espace pour des activités professionnelles, il faut souscrire à un bail mixte. Si vous aviez déjà été résident, vous devrez alors déclarer vos activités de bureau à votre bailleur. D’un commun accord, il changera votre contrat de bail classique en bail mixte incluant des termes de location de résidence et de local de bureau en respectant la loi du 6/07/1989.
– Bail commercial : si votre activité est pérenne, vous pouvez envisager un contrat de bail commercial. Ce contrat vous lie avec le local sur une période d’au moins 9 ans renouvelable.
– Bail professionnel : si les deux premiers baux ne vous conviennent pas, il vous reste le bail professionnel. Ce dernier dure au moins 6 ans. Il ne peut cependant pas être renouvelé.

Quid de la sous-location du local de bureau ?

La sous-location d’un local de bureau est également réglementée sur le territoire français. Une société a la possibilité de sous-louer ses locaux à une autre si ce point est précisé dans le contrat de bail initial de l’entreprise qui sous-loue ses locaux. Il faut également aviser le propriétaire des lieux lorsqu’un autre locataire professionnel fait usage des lieux comme local de bureau. L’information doit se faire sous forme de lettre recommandée. Le propriétaire doit ainsi avoir un accusé de réception. Il est aussi possible de passer par un acte d’huissier.

Les formes spécifiques de bureaux

Si une entreprise est en phase de lancement, elle peut louer des bureaux dans une pépinière d’entreprise. Ces locaux sont loués tout équipés et avec un loyer abordable. Le type de bail dans ce cas est de type précaire. La jeune entreprise bénéficiera aussi d’un accompagnement. Pour les sociétés qui ne sont pas encore très stables, il y a aussi les hôtels d’entreprises avec des baux de courte durée de 24 mois maximum. Les espaces de coworking permettent quant à eux de louer un local partagé et équipé.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked