Comment est calculée la prime d’assurance ?

La prime d’assurance est le montant que vous devez payer à votre établissement d’assurance pour bénéficier des garanties proposées. Le paiement de la prime se fait généralement par mois ou par an. Divers facteurs entrent en ligne de compte dans la détermination des primes d’assurance. Les détails sont dans les lignes qui suivent.

Le calcul se fait en fonction du risque

Le risque est la probabilité que l’assuré présente auprès de l’établissement d’assurance une demande de règlement. Si le risque est élevé, la prime va également l’être, et inversement. Afin d’évaluer ce niveau de risque, plusieurs critères sont pris en compte. Pour les primes d’assurances habitation par exemple, l’assureur prendra en considération, entre autres le taux de criminalité dans le quartier de l’assuré, le risque de refoulement des égouts du quartier, la valeur de ses biens personnels, la distance entre son domicile et un poste d’incendie, etc.
En assurance auto, le calcul des primes tiennent compte, entre autres des statistiques d’infractions et de vol dans le quartier de l’assuré, la marque, le modèle et l’année de fabrication du véhicule, son usage, l’expérience de conduite de l’assuré, etc.
Les assureurs se réfèrent également au nombre de réclamations ayant déjà été effectuées par l’assuré afin de calculer sa prime d’assurance. Plus il a fait de réclamations, plus élevé sera le prix de l’assurance.

Votre prime d’assurance a augmenté, que faire ?

En général, tous les contrats d’assurance prévoient une hausse des primes chaque année par le biais de l’indexation. Veillez à bien vérifier que l’augmentation correspond bien à ce qui est prévu dans le contrat. Avant la souscription d’un contrat d’assurance, prenez bien le temps de vérifier tout ce que ce document prévoit afin d’éviter les mauvaises surprises. Si vous avez besoin d’aide pour bien choisir votre contrat, faites un tour sur ce blog d’assurance. Vous y aurez divers conseils et astuces afin d’éviter les mauvais contrats. Sachez que si le contrat comporte une clause appelée « révision des cotisations » ou « adaptation des cotisations », cela signifie que l’assureur a le droit de majorer ses tarifs. S’il a l’intention de le faire, il doit vous en informer par lettre recommandée. Vous n’êtes toutefois pas obligé d’accepter cette hausse. Il est entièrement de votre droit de résilier le contrat via une lettre recommandée en respectant le délai fixé dans les conditions générales de votre police d’assurance (ceci est en général de 15 jours ou d’un mois à compter de la réception de l’avis d’augmentation.).

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked