Comment aborder l’entretien annuel ?

Chaque année, le manager ou le chef d’entreprise se livre à un exercice de style particulièrement compliqué à savoir l’entretien annuel. Il s’agit d’un échange avec chaque employé dans le but d’évaluer leur performance et leur lacune. L’entretien annuel peut devenir une source de frustration autant pour le manager que pour les employés en raison de ses éventuelles conséquences. Aujourd’hui, tentons de trouver des solutions pour aborder cette expérience dans les meilleures dispositions.

Il ne s’agit pas d’un examen

Dialogue de cadres en entreprise Avant tout, il convient de noter que l’entretien annuel ne correspond pas à un examen. Il ne s’agit pas de noter chaque employé pour déterminer s’il doit être renvoyé ou maintenu à son poste. Au contraire, l’entretien annuel vise à éviter le licenciement. Il faut en effet rappeler que ce dernier constitue une mauvaise nouvelle aussi bien pour l’employé que pour l’entreprise. Celle-ci devra en effet lancer une nouvelle campagne de recrutement ce qui génèrera des dépenses supplémentaires ainsi qu’une perte de temps pour les responsables des suivis des dossiers et des entretiens. Ainsi, si cet échange annuel vise à dresser le bilan des performances et des lacunes des employés, c’est pouvoir proposer à ces derniers des formations adaptées.

L’approche à adopter

entretien_annuelPour que l’entretien se déroule dans les meilleures dispositions, vous avez le choix entre l’approche prédictive et l’approche agile. Le manager prévoyant prépare son entretien plusieurs mois à l’avance. Il collecte les données sur chaque employé et dresse leur profil. Il simule ensuite le déroulement de l’entretien et prépare son discours. Finalement, il complète son rapport en y apportant d’éventuelles modifications en fonction du déroulement des entretiens. À noter qu’il a pris le soin de rédiger le rapport à l’avance. Cette méthode permet de réduire les risques d’imprévus lors de l’entretien et limite les pertes de temps. Cependant, elle peut être optimisée. Pour cela, il suffit de se tourner vers l’approche agile. Ici, le manager effectue le même travail de préparation. En revanche, il inclut l’aléatoire dans son planning. Il est ainsi capable de s’adapter à l’évolution du contexte de l’entretien et des réactions de chaque employé.

La diplomatie

Les études sur l’entretien annuel montrent que l’âge joue un rôle clé lors de cet échange. Les jeunes salariés abordent en effet l’entretien annuel comme un examen proche des contrôles au lycée. Cela peut les mettre mal à l’aise et créer de la frustration. Pour éviter cela, il convient de présenter l’entretien comme ce qu’il est réellement à savoir un outil de management. N’hésitez pas à lui dire qu’il s’agit aussi d’une opportunité pour donner ses ressentis vis-à-vis de ses conditions de travail. À l’inverse, les séniors prennent l’entretien annuel comme une insulte en particulier s’ils sentent qu’ils stagnent dans leur carrière. Pour mieux les gérer, votre objectif consiste à trouver le bon levier de motivation. Pour cela, servez-vous des données que vous avez collectées sur chaque profil.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked