Comment accéder au métier de fleuriste ?

Le fleuriste est un métier qui passionne les mamans. Bon nombre d’entre elles se reconvertissent afin d’égayer le quotidien de leurs clients. Elles se font plaisir de préparer des magnifiques arrangements floraux et de les exposer dans la vitrine. En effet, c’est un véritable savoir-faire de pouvoir accompagner sa clientèle dans tous les moments importants de la vie. Alors, si vous admirez particulièrement les roses et leurs semblables, devenir fleuriste pourrait être une meilleure reconversion.

Quelles sont les qualités indispensables ?

Le métier de fleuriste demande beaucoup de qualités et de compétences. Il faut d’abord avoir un sens de l’esthétique puis s’adapter à toute sorte d’évènements comme le mariage et le baptême. Ceux qui ont déjà essayé de créer un bouquet harmonieux le savent que ce travail est loin d’être facile. Ce serait encore plus compliqué s’il faut ajouter des éléments externes dans la composition. Quoi qu’il en soit, le fleuriste se perfectionne tout au long de sa carrière. En plus du design, il fait également avoir un sens du contact. Cela facilite la communication avec les clients, mais surtout les fournisseurs. Il est aussi possible de donner des conseils sur l’entretien et la gestion des plantes avant leur mise en bouquet. Enfin, chaque fleuriste doit être capable de connaître la signification des couleurs et types de fleurs qu’il propose dans la vitrine.

Quelles sont les formations nécessaires ?

Il faut bien préciser qu’il n’y a pas de diplôme spécifique pour devenir fleuriste. Par contre, certaines formations permettent de trouver facilement un travail ou tout au moins d’acquérir les bases nécessaires s’il faut travailler à son propre compte. Quelques dizaines d’écoles offrent des formations courtes en fleuriste. Elles sont suivies des stages auprès d’une entreprise. Il y a d’abord le CAP fleuriste. Ce dernier est accessible après la classe de 3eme ou avec un bac. Cette formation dure 1 à 2 ans selon le diplôme de base de l’étudiant. Il est aussi possible de l’intégrer avec un diplôme équivalent. Ensuite, il y a les bacs pro productions horticoles. Pensez également à suivre 2 ans de formation pour le brevet professionnel ou de maîtrise fleuriste. Puis, de nombreux stages de reconversion sont proposés aux futurs fleuristes non diplômés. Notez que la plupart des formations et stages sont payants.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked