Cours d’anglais intensifs

Les cours intensifs d’anglais ont pour but de progresser rapidement, sur une courte période, dans cette langue. Il y a donc une notion d’économie de temps qui accompagne cette formule. Un cours intensif se rapproche quelque peu du cours par immersion même s’il est moins rigoureux puisque les séances ne se déroulent pas à 100% en anglais. Toutefois, les niveaux linguistiques atteints, en fin de formation, sont pratiquement identiques.

Plusieurs façons de procéder

En principe, vous avez le choix entre un cours particulier et un cours en groupe (ce sont des séances collectives). Les formules proposées sont indiquées dans les présentations des établissements. Par exemple, avant de suivre des cours d’anglais intensifs avec l’Institut de Français, voyez les différentes modalités disponibles. Particulier ou collectif : dans les deux cas, c’est à votre initiative que vous vous inscrivez au cours d’anglais. D’autre part, il arrive que la formation soit à l’initiative de votre entreprise qui souhaite qu’en 5 ou 10 jours vous soyez capable de bien comprendre l’anglais. Des cours d’anglais intensifs inter-entreprise existent également.

Plusieurs objectifs

Il est déconseillé d’opter pour un cours intensif si vous avez un niveau de débutant. Un cours d’anglais intensif convient le plus aux personnes qui ont déjà un niveau Intermediate (niveau d’anglais en terminale). Puis, durant un bout de temps, elles n’ont pas eu l’occasion d’être en contact avec la langue anglaise. Il s’agit alors de faire un cours de remise à niveau. Un cours d’anglais intensif convient également à tous les individus qui souhaitent améliorer leur niveau très vite quelles qu’en soit les raisons.

 

Doper sa carrière dans le tertiaire

La maîtrise de l’anglais est souvent requise lorsque l’on cherche du travail dans le secteur tertiaire. Elle constitue également un atout pour obtenir une promotion, toujours dans ce secteur. Dans le service, les relations humaines sont fondamentales et on est souvent amené à échanger avec des personnes anglophones. De même, les terminologies sont généralement en anglais. On peut en avoir un exemple concret dans le domaine des nouvelles technologies en lien avec l’économie de l’information.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked