Comment réagir face à un licenciement abusif ?

Le dirigeant d’une entreprise a le droit de licencier un salarié s’il détient une raison valable justifiant la rupture du contrat de travail. Dans le cas contraire, c’est-à-dire qu’en absence de cause réelle et sérieuse, le licenciement est considéré comme abusif. Vous êtes victime d’un licenciement abusif ? Voyons ensemble vos moyens d’action pour faire face à cette situation.

Prenez contact avec un avocat

Prenez contact avec un avocat afin de contester ce licenciement. Certes, vous pouvez vous défendre seul. Cependant, en faisant appel à un professionnel qui maîtrise le droit du travail, vous avez plus de chance d’obtenir gain de cause. Si vous habitez ou travaillez sur Rennes, contactez un avocat pour particulier sur Rennes qui est habitué à traiter ce genre d’affaires. Sachez qu’un bon avocat vous guidera sur la procédure à suivre et vous aidera à détecter un vice de forme, ou une faille.

Les conséquences d’un licenciement abusif

Dans le cas où le licenciement a été prouvé abusif, les juges commenceront par proposer à l’entreprise la réintégration. Si l’entreprise refuse, le licenciement abusif donne lieu au versement d’indemnités de rupture ainsi que d’une indemnité de licenciement abusif. Le montant est fixé par le juge et dépend de plusieurs critères, entre autres, l’effectif de l’entreprise et l’ancienneté du salarié. Un plancher minimal et un plafond maximal doivent en revanche être respectés. Le salarié licencié devrait recevoir au moins une somme égale à ses six derniers mois de salaire. Aucun plafond ne s’applique si le licenciement a été engagé pour des raisons telles un harcèlement moral ou sexuel ou encore une discrimination.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked