Les multiples facettes du travail des enfants

Le travail des enfants est un fléau mondial, tout particulièrement dans les pays en voie de développement. Des milliers d’enfants sont contraints de travailler et certains travaux s’apparentent même à de l’esclavage. Bien que le travail des enfants soit complètement interdit par la loi, il se décline en différentes formes.

Le travail dit traditionnel ou familiale

Cela consiste à travailler au sein de la famille, pour le compte des parents. Dans certaines coutumes, les enfants ont le devoir et l’obligation de succéder les parents dans leurs activités. Les garçons travaillent alors dans les champs, tandis que les filles s’occupent des travaux domestiques et/ou artisanaux. Outre cela, d’autres considèrent que l’éducation est uniquement réservée aux garçons et que les filles doivent aider les parents dans les tâches ménagères puisque c’est ce qu’elles sont destinées à faire plus tard. Le plus souvent, on rencontre ce genre de cas dans les milieux ruraux.

L’hébergement « gratuit » des enfants par des proches ou des connaissances

Cette deuxième forme de travail des enfants est plus rencontrée dans les régions urbaines. Les membres de la famille ou les proches plus aisés qui habitent la ville prennent des enfants dans les familles en difficulté pour les héberger et, soit disant, les prendre en charge. Mais souvent, une contrepartie se cache derrière ces actes de bienveillances. En effet, les enfants sont soumis à des servitudes, des travaux domestiques ou d’autres formes de travaux forcés. Cette forme de travail des enfants est assez difficile à saisir et à contrecarrer.

Le travail rémunéré

Cette dernière forme de travail des enfants est la plus connue de tous. Il s’agit des entreprises ou des particuliers qui engagent des enfants qui ne sont pas encore en âge de travailler à travailler en échange d’une rémunération. Mais ce n’est pas tout ! Les enfants qui vivent dans la précarité et qui sont obligés de mendier, de trier les déchets pour ensuite les revendre, de travailler dans la prostitution, … font également partie de cette catégorie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked